Née dans le sillon de la crise économique et financière de la fin des années 2000, le mouvement architectural des Tiny house se développe aujourd’hui de façon fulgurante en Amérique du nord, au Canada, en Europe et sur le reste du globe. Véritable révolution en terme de minimalisme, la Tiny House offre de nombreux avantages par rapport à une maison sédentaire ou un habitat de type « léger ». D’une surface d’environ 20m² et complètement optimisés en fonction de son propriétaire, la tiny house se différentie notamment d’un mobile home ou d’une caravane par une sélection de matériaux de construction éco-responsables, légers et qualitatifs.

Le Mouvement Tiny House

UN PEU D’HISTOIRE…

 

Depuis une quinzaine d’année, le concept Tiny House n’a cessé de se développer. Originaire d’Amérique du Nord, il est arrivé tout récemment en Europe.

Le small house movement est né de la volonté de contrer ce mouvement et de réduire la taille des maisons. Par un besoin urgent de logements à bas coût, il se développe très rapidement sur le continent Américain, et connait très rapidement un énorme succès.

Depuis peu, le concept arrive en Europe et notemment en France ou une réelle communauté de passionés s’interessent à cet habitat minimaliste.

TINY ? NI CARAVANE, NI MOBILE HOME

 

 

 

L’objectif principal d’une Tiny House est de pouvoir y vivre toute l’année.

Les matériaux utilisés sont sélectionnés pour résister aux intempéries, au rayons UV et à L’humidité.  De plus, l’isolation d’une caravane  n’est pas adapté pour se protéger d’un froid hivernal. Avec le temps, le plastique et le métal qui les constituent subissent des dégâts considérables.

Enfin,  parce qu’une Tiny House est fabriquée avec des matériaux brut, tel que le bois et non des revêtements plastiques, il est indéniable qu’il y règne une atmosphère plus chaleureuse, sécurisante et authentique.

L’association Collectif Tiny House a pour objectif de promouvoir, recenser et soutenir le mode de vie en tiny house. Cet objectif passe par la publication et le partage de contenu informatif et inspirant. Elle mettra tout en œuvre pour favoriser l’échange, la rencontre et le dialogue entre ses membres, notamment par l’organisation d’événements divers tels que des rassemblements, des conférences, des formations, des salons et des festivals. Par ailleurs, l’association désire être source de recherches et d’innovations technologiques autour de cet habitat, lesquelles seront sous licence open source.

Le Principe d’une Tiny House

LE CONCEPT

 

Une Tiny House est généralement une petite maison écologique montée sur remorque (nécessairement en acier galvanisé) ou sur fondation, entièrement ou partiellement construite en bois (parfois en acier), totalement isolée, étanche à l’air, bénéficiant d’un confort moderne et d’un agencement optimal dans un espace réduit, pour un coût moindre qu’un habitat conventionnel, et une liberté d’installation et de mouvement quasi-totale.

Généralement conçue selon les attentes de ses acquéreur, on peut y retrouver tout l’équipement habituel (douche, toilettes à eau/sèches, VMC, lavabo, plan de travail de cuisine, un/des lits mezzanine ou non, etc…).

Elle a vocation d’habitat principal comme secondaire, et peut également faire office de caravane comme de chambre d’hôte, être autonome (récupération d’eau, panneaux solaires, etc…) ou dépendre des services courant via fournisseurs (eau, énergie notamment).

POURQUOI VIVRE EN TNIY HOUSE ?

Habiter dans une tiny c’est :

  • Ne pas avoir besoin de permis de construire.
  • Etre libre de déménager à tout moment avec sa maison.
  • Limiter son impact sur l’environnement.
  • Optimiser chaque espace et se passer du superflu.
  • Pouvoir devenir facilement autonome
  • De réelles économies ! 

ANATOMIE D’UNE TINY EN GÉNÉRAL

INFOGRAPHIE « BALUCHON » http://www.tinyhouse-baluchon.fr/le-mouvement-tiny/anatomie-d-une-tiny-house/

Tiny House et Legislation

Poids, taille, permis?

La largeur maximale de la charge transportée par la remorque ne peut excéder 2.55 m. hors tout (Décret 97-572 du 30.05.97).

Dans le cas contraire, et si la largeur reste inférieure à 3 m ,une autorisation permanente de « Convoi Exceptionnel » doit être demandée à la Préfecture de votre département.

En France, le poids maximum (avec le permis BE) d’une remorque en charge est de 3,5 tonnes. Le poids total de la Tiny House ne pourra donc pas dépasser 3,5 t moins le poids de la remorque (environ 600/800 kg). Concernant le permis nécessaire : depuis le 19 janvier 2013, l’ancien permis E(B) est devenu le permis BE, et s’est adapté à l’arrivée de la formation B96 (mini permis BE). Le permis BE offre la possibilité de tracter une remorque de plus de 750 kilos avec un ensemble dont la somme des PTAC est supérieure à 4 250 kilos. Outre ce simple aménagement, le permis BE reste très proche par ses épreuves en plateau et en circulation ainsi que son obligation de repasser le code pour les permis de plus de 5 ans. Ce nouveau permis BE a toujours une validité temporaire, son renouvellement (comme son obtention) étant soumis à une visite médicale tous les 5 ans pour les conducteurs de moins de 60 ans, tous les 2 ans pour les 60 à 76 ans, et annuelle pour les plus de 76 ans. Cette visite médicale doit être pratiquée chez un médecin agréé par la préfecture locale.

Important avant de prendre la route, le véhicule-tracteur doit avoir un Poids Total Roulant Autorisé (son poids + celui de la remorque) suffisamment important. Il faut prévoir un PTRA minimum de 5,5t.. Par aliieurs, leremorque ne peut dépasser 1,3 X le poids du vehicule tracteur.

Ou puis-je installer ma Tiny house ?

La réglementation actuelle prévoit qu’une résidence mobile soit installée sur un camping, un Parc Résidentiel de Loisirs (PRL) ou sur la propriété d’un exploitant agricole en tant que logement saisonnier.

 Dans l’état actuel de la législation, la résidence mobile n’est alors pas assujettie au permis de construire tant que sa superficie ne dépasse pas 40 m2 et qu’elle conserve ses moyens de mobilité. Fiscalement, un propriétaire de mobile home ne doit pas payer de taxe d’habitation même s’il existe un branchement EDF ou autre. 

Toutefois, la résidence mobile est soumise à la taxe de séjour appliquée aux touristes (quelques euros par jour) dès lors qu’elle se trouve sur un terrain de camping. De par son statut, une résidence mobile est assimilée à un véhicule de loisirs (telle une caravane de grande dimension) et non à une construction. 

Si vous souhaitez installer une résidence mobile en terrain privé, vous devez obligatoirement demander une autorisation à la mairie du lieu. Selon les cas, certaines mairies délivrent une autorisation de stationnement pour une durée de 3 mois maximum

.

    Vivre mieux, moins grand